Pourquoi est-il important de penser à soi ?

Penser à soi peut sembler égoïste pour certaines personnes, mais en réalité, c’est un besoin crucial pour être en bonne santé mentale et émotionnelle. C’est en écoutant ses besoins et en se concentrant sur ses pensées positives que l’on peut mieux comprendre soi-même et faire la différence dans sa vie et dans celle des autres.

L’initiation à la bienveillance envers soi peut être difficile, mais cela signifie donner la priorité à son avenir et à sa vie. En mettant soi-même en premier, on peut apprendre à aimer et à vivre pour soi-même tout en restant conscient de la place de chaque personne dans notre vie, y compris nos enfants et notre couple. Il est important de ne pas confondre la bienveillance envers soi avec un comportement narcissique.

Dans cet article, nous allons explorer comment penser à soi peut améliorer notre quotidien, augmenter notre confiance en nous et nous aider à éviter de culpabiliser. Nous allons vous donner des conseils sur la façon de trouver l’équilibre entre égoïsme et bienveillance envers soi. Il est temps de donner la priorité à votre vie et de la vivre pleinement.


Sommaire
No headings found

Qu’est-ce que penser à soi

Que veut dire penser à soi, qu’est-ce que l’on entend par là ?

Tout d’abord, ne confondez pas deux expressions :
Ne penser qu’à soi
Penser à soi

  1. Ne penser qu’à soi, c’est tirer la couverture à soi et tout ramener à soi, on peut parler ici d’égocentrisme.
  2. Penser à soi, c’est apprendre à se connaître soi-même, de connaître ses qualités, ses forces et ses faiblesses.

« L’accomplissement d’un groupe vient de plusieurs individualités épanouies. » — Mickaël Cailleau

C’est également être conscient de soi et du monde qui nous entoure. La conscience de soi permet de mieux communiquer avec les personnes que nous côtoyons. Ainsi, nous pouvons apporter notre contribution à ce monde. Ce n’est en aucun cas faire preuve d’égoïsme.

Si vous vous connaissez mal, comment pouvez-vous aider les personnes qui en ont besoin ?

Pourquoi devrait-on être égoïste avant d’être généreux?

Nous sommes nés pour nous accomplir individuellement et vivre en groupe.

Il est essentiel que vous sachiez ce qui est important pour vous afin de dire non aux différentes sollicitations.

Être plus productif et plus efficace

Dans notre société moderne, nous sommes régulièrement sollicités de toutes parts. Avec le développement d’internet et des différentes technologies, nous sommes devenus des esclaves des informations.

Les personnes qui ont lu cette article ont aussi lu :  Introspection : 5 étapes pour mieux se connaître

Qu’est-ce qui se passe dans votre travail, quand vous répondez favorablement aux sollicitations (téléphone, email, réunion…) ?
Est-ce que votre travail est efficace ? Qu’en est-il de votre productivité ?
De même, qu’en est-il de votre concentration et votre niveau de stress ?

« Il n’y a pas que les autres qui ont droit au bonheur, vous aussi, vous y avez droit » — Mickaël Cailleau

Sélectionnez bien vos entrants pour ne pas subir les informations.

Prendre soin de sa santé, de sa famille et de ses enfants

Imaginez-vous un instant, vous souhaitez aider un membre de votre famille malade. Vous les aidez, jusqu’au jour, où vous êtes malade et vous ne pouvez ainsi plus les aider.

En faisant passer la santé des autres en premier au détriment de votre santé, vous ne rendez service à personne.

Mettez votre santé mentale et votre santé physique au centre de votre vie. De cette façon, vous pourrez prendre soin des personnes que vous aimez.

Prendre soin de son cerveau et de sa psychologie

Notre société est confrontée à de nombreux problèmes, entre le Burn-out, le stress, les pensées négatives. C’est pourquoi penser à soi devrait être votre priorité et non pas penser aux autres en premier.

Ressentir le bonheur et le plaisir

Vous avez très certainement des passions dans la vie que vous souhaitez assouvir. Ces mêmes passions vous remplissent de bonheur, vous prenez du plaisir à les pratiquer. Mais, que se passe-t-il si vous pensez d’abord à faire plaisir aux autres avant vous ?

Vous risquez d’être frustré de ne pas pouvoir pratiquer vos passions. Donner et partager sont de belles valeurs qui nous rendent heureux et nous apportent du bonheur. Mais, il s’agit pas de ne pas s’oublier, penser à vivre notre vie, à combler nos désirs et besoins.

Nous sommes responsables de notre bien-être, alors prenons en conscience et prenons soin de cette dernière.

Est-ce normal de penser d’abord à soi

Je vous rassure, il est normal de penser à soi avant de penser aux autres. Ainsi, nous sommes tous des individus avant d’être un groupe. De plus, vous n’êtes pas égoïste, mais vous savez ce qui est important pour vous. La personne que vous êtes veut exprimer son individualité avant de pouvoir aider les autres.

Cependant, nous avons tous des besoins différents à assouvir et cela n’empêche pas de penser à autrui, bien au contraire. Alors, libérez votre esprit.

Comment faire pour penser à soi avant les autres

Autrement dit, comment apprendre à penser à soi ? Et, comment arrêter de penser aux autres ? Car, il est bien question ici d’apprentissage au vu de tout ce qui est ancré en nous. Puisque, depuis notre enfance, dans beaucoup de familles, on ne nous apprend pas à penser à soi. De même, l’école ne nous l’enseigne pas ou très peu.

Apprendre à s’aimer est l’une des clés. En se donnant l’autorisation de prendre du temps pour soi, on fait un premier pas dans la bonne direction. Quand vous allez commencer à vous accepter tel que vous êtes et à vous respecter, vous développerez votre confiance en vous.

 « Lâchez ce lourd fardeau, qu’est la culpabilité, et vivez votre bonheur » — Mickaël Cailleau

Voici quelques idées que vous pouvez mettre en place :
– Trouvez des passions
– Apprenez de nouvelles compétences
– Écoutez vos émotions
– Pratiquez la méditation
– Définissez vos priorités
– Devenez responsable de votre bonheur
– Faites du sport
– Écrivez des articles dans un blog ou dans un livre
– Écrivez votre pensée du moment
– Jouez d’un instrument de musique
– Apprenez les échecs, le Go, le Shogi

Les personnes qui ont lu cette article ont aussi lu :  Les avantages du coaching de vie

Bref, c’est à vous de découvrir ce qui vous anime.

Comment penser à soi sans culpabiliser et sans être égoïste

Avertissez votre entourage que vous avez prévu de pratiquer une activité qui vous tient à cœur. Expliquez, au besoin, que vous avez besoin de cette activité pour être épanoui dans la vie. Et, que cela ne change rien à l’amour que vous avez pour eux.

 « Il y a un moment où il faut penser à soi » — Clément Laporte

Vous pouvez également parler de vos passions avec eux, ce qui leur permettra de comprendre ce que vous ressentez quand vous les pratiquez. En vous accomplissant personnellement, vous serez beaucoup plus concentré sur les autres, car vous n’aurez pas d’arrière-pensées.

Prévoyez des moments où vous vous engagerez pleinement pour les autres.

La bienveillance que vous avez vis-à-vis des personnes qui vous entourent ne doit pas occulter le fait d’être bienveillant avec soi-même.

La responsabilité de penser à vous avant les autres vous incombe. Par conséquent, prenez vos responsabilités et respectez-vous.

Car, comment voulez-vous que les personnes vous respectent, si vous-même vous ne vous respectez pas.

Comment penser à soi en couple

Dans nos vies de couple, avec ou sans enfants, nous sommes souvent pris dans la tempête du quotidien. En effet, il n’est pas rare de courir partout. Pour rappel, voici ce qui se passe :

  • Faire les courses
  • Préparer à manger
  • Faire le ménage
  • Gérer ses finances
  • Amener et aller chercher les enfants à l’école
  • Les sorties et les week-ends en famille
  • Passer du temps avec votre conjointe ou conjoint
  • Passer du temps avec vos enfants
  • Etc.

Comme vous le voyez, il y a beaucoup d’activités et cela prend du temps. Bien entendu, quand on passe du temps en famille, cela est très agréable et cela remplit nos vies de bonheur. Pour ceux qui ont choisi ou non d’être parents, cela offre tout de même beaucoup de joie et de bonheur.

« On n’a pas trop de soi pour penser à soi » — Jules Renard

Mais, prenez garde à ne pas vous oublier, sinon le temps va s’égrainer à la vitesse d’un Tachyon. Vous allez vous réveiller un matin, et vous souhaiterez savoir où sont passées vos vingt dernières années, qu’est-ce que vous avez accompli ou assouvi comme besoin pour votre épanouissement et votre bonheur.

Les personnes qui ont lu cette article ont aussi lu :  Liste de valeurs : Apprenez à identifier vos valeurs en 2 étapes

Ayez confiance

La clé ici, c’est de parler à votre conjoint ou conjointe en toute confiance de vos désirs et besoins. Et, également, de partager vos passions, d’expliquer pourquoi vous en avez besoin. Chacun doit s’ouvrir à l’autre. D’ailleurs, le partage fait partie intégrante de la vie de couple. De plus, le meilleur moyen d’y parvenir, c’est que les deux personnes puissent penser à elle avant l’autre.

Un couple épanoui personnellement fera de lui un couple plus solide et uni. L’amour qu’ils portent l’un envers l’autre sera encore plus fort.

Comment penser à soi au travail

Vous allez me dire : comment puis-je faire cela dans mon travail ?
Ce n’est pas la bonne question. La bonne question à poser est la suivante :

Pourquoi est-ce que je travaille ?

Vous devez trouver du sens dans ce que vous faites. Repensez à qui vous étiez juste avant de vous engager. Quelles étaient les raisons qui vous ont incité à faire ce que vous faites maintenant ?

Quels sont les avantages que vous en retirez ?

De même, si au travail, vous pensez aux autres avant de penser à vous, vous allez généralement dire oui à presque tout. Ce qui est dramatique, car c’est votre travail qui va en pâtir. Où est la justice dans tout cela ?

Bien sûr qu’il faut aider les autres, mais cela ne doit pas être au détriment de son travail. Alors, prenez garde avant de dire oui, sachez que dire non cela s’apprend. Vos interlocuteurs vous respecteront d’autant plus.

Conclusion

L’homme ne détient pas toutes les clés de son bonheur, car, on vit tous en société. On apprend, chaque jour, à cohabiter. Nous oublions parfois que pour mieux aider nos semblables, il faudrait d’abord s’aider soi-même.

Mais, effectivement, cela demande parfois plus de courage de penser à soi qu’à penser aux autres. Parce que, il est souvent douloureux de regarder notre reflet dans le miroir.

Enfants, nous ne nous posions pas ce genre de question. On se laissait bercer par le temps qui passe. Nous en profitions pour satisfaire nos divers besoins afin d’en ressentir du plaisir. L’enfant que nous étions ne cherchait qu’à s’amuser et à découvrir de nouvelles choses.

C’est en devenant adultes que nous prenons conscience réellement que nous vivons dans une société. Par conséquent, on ne peut pas avancer tout seul. De plus, on a tous besoin des uns et des autres, mais c’est la singularité de chaque personne qui fait la force d’un groupe.

Laissez-moi un commentaire en dessous de cet article pour me dire ce que cela vous inspire.

Cliquez sur Like si vous avez aimé cet article et partagez cet article à un de vos proches si vous pensez que cela pourrait l’aider.

  • De très bons rappels, surtout en cette période de fêtes et souvent de famille, et donc d’oubli de soi pour le bien-être des autres! Merci!

  • Un régale tes écrits ! Je suis à 100% en accord avec ton article 😀 Il faut apprendre à « lâcher prise » sur cette notion que penser à soi c’est être égoïste. Au contraire comme tu le mentionnes, « prendre soin de soi » est indispensable pour son bien-être et surtout je pense que prendre soin de soi est « essentiel pour prendre soin des autres » ! 🙂
    Tes conseils sont très inspirants ! celle que je préfère actuellement est de découvrir et apprendre de nouvelles compétences 😉

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >